☀️ Frais de port offerts en France métropolitaine à partir de 39€ d'achat ! ☀️

Charline, vivre sa fin de grossesse pendant le confinement


A 28 ans, Charline, alias @chez.charline, attend l’arrivée de son premier enfant. Sur Instagram, elle partage ses coup de coeurs, les doutes qui entourent cette première grossesse mais aussi toutes ses petites joies du quotidien. Comme pour toutes les futures mamans, le COVID-19 a chamboulé sa fin de grossesse. Elle a accepté de répondre à nos questions et de partager avec nous ses craintes, notamment celle de ne pas pouvoir accoucher avec son mari à ses cotés.

 

Grossesse confinement

Ma première impression lorsque j’ai appris que j’étais enceinte a été une joie immense, accompagnée d’une très grande peur et de 1000 questions.


Comment as tu annoncé la nouvelle au papa et à tes proches ?

Mon mari est militaire et était en mission à ce moment là. Je l’ai mis au courant de mon retard de règles immédiatement. Il attendait comme moi que je fasse un test de grossesse. Ce n’était donc pas une magnifique annonce/surprise mais il a été malgré tout envahi de bonheur.

Quant aux proches, ma mère ainsi que mon père ont été les premiers au courant. Ma sœur avait, elle, fait une fausse couche quelques semaines plus tôt et j’ai eu du mal à trouver les bons mots pour ne pas la blesser ou lui rappeler de mauvais souvenirs.

Pour ma belle-famille j’ai attendu le retour de mon mari et nous leur avons envoyé une vidéo.

Comment vis-tu cette grossesse ?

Très bien ! J’ai eu quelques nausées au cours du premier trimestre. Je ne pouvais plus avaler une seule goutte d’eau, ça m’écœurait et me donnait davantage la nausée.

Maintenant que je suis en fin de grossesse, je sens constamment mon bébé bouger. Il tape un peu partout dans mon ventre, je ne saurai plus vraiment où situer mes organes ! J’apprécie toujours être enceinte mais cette période anxiogène que nous vivons tous rend les choses un peu plus compliquées, je dois l’avouer. Dur de décompresser dans le contexte actuel, je m’en remet à ma foi, au courage et à la force de mon mari.

 

Grossesse confinement

Sans aucun doute, la première écho ! Mon mari était présent. C’était incroyable de voir ce petit être bouger en moi, entendre son coeur battre la chamade et sentir la fierté et l’émotion pudique de mon mari assis à côté de moi.

Le choix du prénom ?

Le choix du prénom a été (très) facile. Nous en avions déjà parlé, nous avions le prénom fille et le prénom garçon. Et puis finalement le prénom fille à changer, une évidence, elle portera le prénom de mon arrière arrière-grand-mère.

Le premier achat pour le bébé ?

Ce fut un couffin en osier vintage trouvé sur le Market place de Facebook au prix tout doux de 10€ !


Ton rituel de beauté enceinte ?

Une crème nourrissante le matin et une huile le soir.

Ton secret pour te sentir belle enceinte ?

Continuer de m’habiller, de mettre des petites robes, des petites jupes, de jolies sous-vêtements, de me maquiller etc ...


Les trois indispensables de chaque future maman ?

- Une huile anti vergetures (comme l’Huile Précieuse d’Eve & Rose)

- Un legging de grossesse (meilleur allié des journées OFF).

- Un coussin de grossesse/allaitement.

L’objet insolite de ta valise de maternité ?

Des citrons pour me faire de l’eau citronnée, mon péché mignon ! En vérité, la seule chose à l’heure actuelle que j’espère pouvoir emmener avec moi pour l’accouchement, c’est mon mari…


La musique sur laquelle tu aimerais accoucher ?
The cinematic orchestra - To build a home.

La première personne que tu appelleras après la naissance ?
Ma sœur et ma mère seront les deux premières au courant (sans compter mon mari s’il ne peut pas assister à la naissance).

Grossesse confinement

Le cadeau de naissance que tu offres souvent ?

Un protège carnet de naissance personnalisé.
 

Les trois sites internet dédiés à la maternité ou à la petite enfance que tu regardes régulièrement ?

L’application Baby Center et l’émission Les Maternelles sur France 5.
 

Que souhaites-tu transmettre à vos enfants ? 

Ma foi, mon empathie, ma sensibilité et mon envie d’aide toujours plus les autres.

 
Une devise ou une phrase qui résonne en toi ?

Vivre au jour le jour !

Que pouvons-nous te souhaiter pour la suite ?
Que mon mari soit présent lors de mon accouchement et que celui-ci se passe le mieux possible !


Un mot pour la fin ?
Belle naissance et fin de grossesse à toutes ! Charline